0_PhysiqueJO
Accueil / Dossiers / Science et technologies / JO 2024 : la physique améliore les capacités des compétiteurs
π Science et technologies π Société

JO 2024 : la physique améliore les capacités des compétiteurs

3 épisodes
  • 1
    Paralympiques : comment optimiser les lames de saut pour les athlètes amputés ? 
  • 2
    Étudier la relation vitesse-cadence améliore la performance des nageurs
  • 3
    Quand la réalité virtuelle muscle la performance des boxeurs
Épisode 1/3
Le 3 janvier 2023
5 min. de lecture
Fabien Szmytka
Fabien Szmytka
enseignant-chercheur à l’ENSTA Paris (IP Paris)
Jean François Semblat
Jean-François Semblat
responsable du Département mécanique et énergétique à l'ENSTA Paris (IP Paris)
Elodie Doyen
Élodie Doyen
doctorante à l'ENSTA Paris (IP Paris)

En bref

  • Dans le cadre des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, des études sont menées afin d’améliorer la performance des prothèses tibiales.
  • Les athlètes paralympiques concernés utilisent des lames de saut qui s’apparentent à un ressort pour remplacer le membre amputé.
  • L’enjeu principal consiste à convertir l’énergie cinétique du sportif en « énergie d’impulsion », afin de s’élancer le plus loin possible.
  • En plus d’améliorer la performance, il s’agit aussi d’améliorer le confort des athlètes en évitant au maximum les frictions peau-prothèse.
  • L’étude des forces statiques et dynamiques est mise au service de l’humain, pour faire progresser « l’homme augmenté ».
Épisode 2/3
Le 3 janvier 2023
6 min. de lecture
CARMIGNIANI Rémi
Rémi Carmigniani
chercheur à l'École des Ponts ParisTech au Laboratoire d'Hydraulique Saint-Venant

En bref

  • Rémi Carmigniani et son équipe étudient la physique de la natation et la relation vitesse-cadence des nageurs.
  • L’objectif : comprendre l’évolution de la vitesse en fonction de la cadence et la mettre en relation avec la puissance délivrée au niveau des bras pour avancer.
  • Des accéléromètres, des capteurs de force et des caméras sont utilisés afin de suivre les nageurs sous l’eau.
  • L’un des principaux sujets abordés est l’étude du départ du nageur, et l’optimisation de sa trajectoire.
  • L’objectif final est d’aider les nageurs à optimiser leur trajectoire sur les 15 premiers mètres au départ et aux virages.
Épisode 3/3
Le 4 octobre 2022
4 min. de lecture
Franck MULTON
Franck Multon
professeur de l'Université Rennes2 à l'Institut de recherche en informatique et systèmes aléatoires (IRISA)

En bref

  • Le projet REVEA a pour but de mettre la réalité virtuelle (VR) au service du sport.
  • Dans l’optique des Jeux olympiques de 2024, ce projet aidera les athlètes à améliorer certaines « sous-compétences » comme la vitesse et la coordination motrice.
  • Afin de surpasser les contraintes d’un entraînement réel, un simulateur en VR a été développé à partir des mesures en 3D des mouvements des sportifs.
  • Le projet s’insère dans un programme sportif plus général, où préparation physique, mentale et technique viennent compléter les séances de VR.
  • Le projet s’améliore graduellement, non seulement grâce aux retours des entraîneurs et des sportifs mais encore grâce aux nouvelles recherches sur l'IA.