4_RMUworldwide
π Économie
La pandémie relance-t-elle le débat sur le revenu universel ?

Quelques exemples de « revenus universels »

Richard Robert, journaliste et auteur
Le 13 octobre 2021 |
2 mins de lecture
4
Quelques exemples de « revenus universels »

1. La version « aide sociale »

Alaska (1976-) : partager la rente pétrolière et éviter la création d’un État-providence

L’« Alas­ka Per­ma­nent Fund », créé en 1976, repose sur la rente pétrolière et visait à éviter le développe­ment d’un sys­tème de pro­tec­tion sociale. Il verse des div­i­den­des (vari­ables en fonc­tion des cours du pét­role) qui ont pu attein­dre 2 000 dol­lars par an en 2015 avant de redescen­dre. 700 000 béné­fi­ci­aires, adultes et enfants. Seule con­di­tion : vivre en Alas­ka depuis six mois.

Finlande (2014–2019) : la sécurité pour relancer l’insertion professionnelle

Une expéri­men­ta­tion sur cinq ans auprès de 2 000 chômeurs de longue durée âgés de 25 à 58 ans, tirés au sort, leur a ver­sé 560 € par mois, même s’ils retrou­vaient du tra­vail. L’objet : pari­er sur un effet redy­namisant pour relancer leur par­cours. Le bilan est mod­este : « de petits effets sur l’emploi, une meilleure sécu­rité économique perçue, et un bien-être men­tal ».

France (2017) : une redistribution inconditionnelle, le projet de Benoît Hamon

Un « revenu uni­versel d’existence » allant jusqu’à 600 euros par mois serait ver­sée à 19 mil­lions de per­son­nes entre 18 ans et l’âge de la retraite. Con­di­tions : indépen­dance fis­cale (pour les jeunes) et revenus inférieurs à 1,9 fois le salaire min­i­mum (le SMIC) ; mais pas de con­di­tion de type « recherche d‘emploi », con­traire­ment aux dis­posi­tifs exis­tants. Pour ceux qui sont impos­ables, cela prendrait la forme d’une réduc­tion d’impôts ; pour les autres, d’un impôt négatif.

2. Les revenus universels ponctuels dans le cadre de la crise du Covid (2020)

Dif­férents pays ou provinces ont opté pour un verse­ment direct aux ménages, soit sous forme d’aide sociale (pays sans assur­ance chô­mage), soit sous forme de sou­tien à la consommation.

États-Unis

Le CARES Act («Coro­n­avirus, Aid, Relief and Eco­nom­ic Secu­ri­ty») per­met d’ap­porter une aide de 1200 dol­lars max­i­mum par adulte ou indi­vidu ayant reçu moins de 99 000 dol­lars l’an­née précé­dente. S’a­joutent à cette somme 500 dol­lars par enfant âgé de moins de 17 ans. Nom­bre de béné­fi­ci­aires : 140 millions.

Hong Kong

En févri­er 2020 le ter­ri­toire a dis­tribué 10 000 dol­lars hongkon­gais (soit env­i­ron 1 200 €) à cha­cun de ses sept mil­lions de rési­dents adultes.

Japon

En avril 2020 le Japon a dis­tribué 100 000 yens (850 €) par per­son­ne, pour un coût total de 100 Mds €.

3. Empowerment des individus dans les pays émergents

Madhya Pradesh (Inde, 2011–2012) : un outil de développement

5 000 per­son­nes de huit vil­lages de cet État ont reçu, entre 2011 et 2012, une allo­ca­tion men­su­elle de 300 roupies par adulte (4,2 €) et 150 roupies par enfant. L’enjeu était de respon­s­abilis­er les indi­vidus dans un con­texte de développement.

4. Une politique monétaire décentralisée

Le drone monétaire de l’Institut Veblen

Une propo­si­tion (jamais mise en œuvre) était des­tinée à ren­dre plus fonc­tion­nelle la poli­tique moné­taire en visant directe­ment les citoyens, et à aug­menter les effets de la relance budgé­taire. Il s’agissait de vers­er à chaque citoyen de la zone euro, quel que soit son âge (soit 340 mil­lions de per­son­nes), entre 120 et 140 euros de mon­naie cen­trale numérique sur un compte ouvert pour cha­cun auprès de la Banque cen­trale européenne.

Auteurs

Richard Robert

Richard Robert

journaliste et auteur

Éditeur du site Telos et auteur, Richard Robert enseigne à Sciences-Po. Il a dirigé la Paris Innovation Review de 2012 à 2018. Derniers ouvrages : Le Social et le Politique (dir., avec Guy Groux et Martial Foucault), CNRS éditions, 2020, La Valse européenne (avec Élie Cohen), Fayard, publié en mars 2021.